mardi 3 avril 2018

Les Guerriers de Ténèbres, tome 1: La Quête du Griffon de Katherine A. Ouellet


Les Guerriers de Ténèbres, tome 1: La Quête du Griffon
Katherine A. Ouellet
Luzerne Rousse
506 pages

Le monde de Théïa est à feu et à sang. Sentant que le temps lui est désormais compté, l’Enchanteresse Rowenna de Sora décide de faire renaître un ancien
ordre : celui des Guerriers de Lumière.
Apprivoisant encore leurs pouvoirs, et essayant de ne pas se laisser consumer par eux, les six adolescents formant l’Ordre devront traverser la moitié du continent pour aller défier l’usurpatrice du trône de Morthos, la reine Morganne, ainsi que l’Ombre, son bras droit.
Leur destinée étant de combattre le mal qui gangrène le continent d’Isédia, renverser Morganne n’est que la première tâche qui sera imposée aux Guerriers.




Si vous me suivez un petit peu, vous n'êtes pas sans savoir que ces derniers mois, la lecture et moi, ça n'a pas été un match parfait: j'ai eu une (trop) longue période de panne, et je m'en suis remis de peine et de misère, je dois le dire. Je n'ai pas pour ainsi dire vaincu ma panne de lecture, mais j'ai bien tenté de ne pas la laisser gagner, et je dois avouer que ce roman, contre toutes mes attentes, a su me faire émerger de cette léthargie livresque dans laquelle je me trouvais. Et je dis ''contre toutes mes attentes'', car effectivement, je ne m'attendais pas à aimer autant!

À la base, je ne suis pas une grande fan de fantasy pure et dure, mais j'ai de plus en plus envie d'élargir mes horizons, et de notamment découvrir plus de romans fantaisistes. Donc, quand Luzerne Rousse m'a donné la chance de découvrir ce récit, j'ai sauté sur l'occasion.

Je vais le dire tout de suite: ce roman est gros pavé. C'est un gros bouquin, du genre qui ne s'avale pas en une soirée seulement, mais qui se déguste et se savoure pour le plaisir du lecteur. Comme tous les romans de fantasty que j'ai eu l'occasion de lire jusqu'à présent, La Quête du Griffon présente des clichés basiques du genre: plusieurs personnages issus de différents milieux, de la magie, un trône, un royaume, des bons et des méchants, une prophétie plus vieille que le monde et, bien entendu, une quête. Ces éléments compilés ont fait de ma lecture une lecture ma foi très prenante, et très palpitante! Le tout narré avec une plume à la fois mature et très fluide, comblée d'un style métaphorique et presque chantant: une grande réussite selon moi. Chapeau à Luzerne Rousse et à Katherine A. Ouellet!

À certains moments, le récit semblait ralentir, mais juste le temps pour placer ici ou là des éléments essentiels à l'avancée de l'histoire, et le rythme reprenait sa cadence, pour encore mieux entraîner le lecteur dans l'histoire de nos Guerriers de Ténèbres, ces jeunes adolescents pleins de courage et de bon sens, qui ont donné le ton au roman en y apportant des touches d'humour, des touches de tendresse, de l'ardeur, de la persévérance et des liens amicaux infaillibles


Non seulement l'auteure s'est adaptée aux bases de la fantasy, mais elle a semblé se les approprier aussi bien que n'importe quel grand auteur de ce monde. J'ai été surprise de découvrir un si beau talent d'écriture, et si époustouflée de savoir que cette plume magnifique est non seulement jeune, mais en plus québécoise. Quoi de mieux que d'encourager nos auteurs nationaux, je vous le demande! 

En bref, ce roman fut une très très belle surprise, et je trépigne d'impatience d'enfin pouvoir poursuivre mon aventure avec mes guerriers favoris! Je remercie énormément Luzerne Rousse pour sa confiance, et pour la chance que j'ai eu de découvrir un récit aussi prenant. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire