lundi 10 novembre 2014

Le Joyau de Amy Ewing - COUP DE COEUR ♥

Le Joyau
Amy Ewing
Robert Laffont
468 pages


Le Joyau, haut lieu et coeur de la cité solitaire, représente la richesse, la beauté, la royauté.
Mais pour une jeune fille pauvre comme Violet Lasting, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n'importe laquelle : Violet a été formée pour devenir Mère-Porteuse. Car dans le Joyau, le vrai luxe est la descendance...
Achetée lors de la Vente aux Enchères par la Duchesse du Lac, Violet – le lot 197, son nom officiel – va rapidement découvrir la réalité brutale qui se cache derrière l'étincelante façade du Joyau. S'exercer à la cruauté, à la trahison et aux coups bas est la distraction favorite de la noblesse. Violet doit accepter son sort et tâcher de rester en vie.
C'est pourtant dans ce sinistre quotidien qu'elle tombe amoureuse d'un séduisant garçon, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Cette relation interdite vaudra aux jeunes amants d'affronter les plus grands des dangers...





La couverture de ce roman est sublime, juste sublime. Quand je l'ai vu sur un présentoir dans ma librairie fétiche, ma main a été attirée vers lui et je n'ai pas résisté à l'envie de le prendre et à me diriger tout de suite à la caisse. Je l'ai dévoré en moins de deux jours et j'ai tout simplement adoré

Violet est tellement un personnage merveilleux, où se mêle générosité, parfois rudesse, intelligence, parfois naïveté, une beauté psychologique et une force intérieure phénoménale. Je l'ai aimé de tout mon coeur et me suis parfaitement identifié à elle

Le monde dans lequel nous suivons Violet est parfaitement mis en place et je ne m'y suis pas perdu une seule fois. L'auteur a ce talent de nous tenir par le bout du nez tout le long de l'histoire et de ne donner l'envie de découvrir ce qui se passera avec Violet, la duchesse, Ash, Garnet, Raven, Lucien. J'ai tellement aimé son écriture, je l'ai trouvé si fluide, si simple, si belle. 

Côté personnages, outre Violet, j'ai bien aimé Ash, mais je ne crois pas l'avoir connu et découvert autant que j'ai découvert Violet, et je me suis moins attaché à lui, mais selon moi, c'est totalement normal. Nous en découvrirons sûrement bien plus sur lui dans le prochain tome, enfin je l'espère! 

Tous les personnages ont leur personnalité, leur caractère, leur fonction et je les ai tous bien aimé d'une manière ou d'une autre. Sauf la duchesse qui m'énervait tellement parfois. J'ai ressenti la même haine ressentie par Violet face à cette femme hautaine, détestable et anarchique. 

L'histoire en elle-même a été fabuleuse aussi. C'est le genre de dystopie que j'adore plus que tout. Au début, ça me rappelait souvent La Sélection de Kiera Cass, mais j'ai bien vu, au fur et à mesure, que Le Joyau n'était en rien pareil à La Sélection

La fin a été comme un coup de poing en pleine gueule. Pas parce que c'est une fin exceptionnelle (même si je dirais que oui), mais parce qu'elle vous tient tellement en haleine et que les révélations finales sont si BOUM et que la dernière phrase vous laisse comme ça: « QUOI!? Noooooooooon, noooooooooon! ». Vous verrez, la fin, c'est quelque chose.

J'ai tellement aimé ce livre que je ne sais pas trop quoi en dire, en fait. Il était juste vraiment bon, tellement bon et je vous le conseille vivement! Selon moi, vous ne serez pas déçus, même si la fin vous laissera sur votre... faim. 

Merci à la Collection R pour ce fabuleux roman! 



  _____________________________________________

Ce roman faisait partie de mon challenge young-adult/jeunesse organisé par Muni! 

















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire