jeudi 12 octobre 2017

Notre petit secret de Roz Nay


Notre petit secret
Roz Nay
Hugo Roman
270 pages

Angela est interrogée par la police : la femme de son ex petit ami a disparu, et l'inspecteur Novak est persuadé qu'elle en sait davantage qu'elle ne veut bien le dire. Alors, encouragée par Novak, Angela va raconter son histoire. Une histoire qui commence dix ans plus tôt, au lycée de Cove, dans le Vermont, par sa rencontre avec HP, en qui elle reconnaît son âme soeur. Mais le récit d'Angela va révéler un sombre écheveau de trahisons et de pulsions destructrices, au coeur d'un troublant triangle amoureux.




Je ne sais pas trop à quoi je m'attendais en lisant ce livre, mais je pense que j'appréhendais un peu ma lecture, tout en ayant super envie de la commencer. Le résumé me faisait énormément penser à deux autres romans (tous les deux adaptés en film) qui sont Les Apparences et La fille du train. Je m'attendais à un thriller psychologique bien mis en place, avec une histoire parfois déroutante, mais addictive. Vous savez quoi? C'est exactement ce que j'ai eu. 

Ce livre m'a embarqué dans un tourbillon d'émotions, de doutes, de remises en question dès les premières pages. Je ne saurais dire pourquoi, mais je me suis attachée à Angela et j'ai aimé découvrir sa vie, ou du moins, une partie de celle-ci à travers ses courts récits adressés à l'enquêteur Novak. Je me suis sentie proche d'Angela, de sa vie, comme si j'en faisais partie, et au fil des pages, plus son histoire se révélait, plus je ressentais ce qu'elle avait du ressentir. J'ai ressenti sa haine, sa tristesse, son amour, sa peur, et je me suis accrochée à ces émotions jusqu'à la fin. La fin, qui, d'ailleurs, est arrivée tellement vite, trop vite. J'aurais aimé avoir de plus de pages à lire, plus d'histoire à parcourir, même si durant toute ma lecure, je mourrais envie de savoir ce qui été arrivé à Saskia. Et quand j'ai eu la révélation finale, même si je pense que je m'y attendais énormément, je suis restée scotchée sur place, le livre en main, en essayant d'analyser ce que je ressentais, ce que j'en pensais. 

Je dois dire que je m'attendais à un récit un peu plus palpitant, car tout au long des presque 300 pages, l'histoire se déroule par sorte de flash-back racontés par Angela, dans le même endroit, c'est-à-dire la salle d'interrogatoire au poste de police. Le tout se déroule aussi en peu de temps (24 heures), donc le récit, bien que détaillé et bien mis en place, est pressé et se déroule de manière fluide et rapide

L'écriture de Roz Nay est aussi, selon moi, un point fort du roman. C'est un style d'écriture doux, qui a fait couler les mots dans mon esprit de manière fluide et vive. Les phrases sont belles, vraiment bien tournées, d'une manière parfois touchante, parfois étonnante. Il y a eu plusieurs moments durant ma lecture où je me suis arrêtée quelques secondes pour admirer une tournure de phrase, ou une phrase imagée, une phrase qui prend au coeur. J'ai adoré faire partie de ce monde, de cette écriture et de ce style durant ma lecture, et j'espère avoir la chance d'un jour lire d'autres écrits de Roz Nay. 

Bien sûr, je vous conseille ce roman. J'ai adoré ma lecture, et je ne peux que vous conseiller de vous y plonger, mais il est évident que si vous êtes un mordu de thriller, vous pourriez le trouvez trop facile. Je ne suis pas une grande lectrice de ce genre de littérature, il est donc possible que mon avis ne concorde pas avec le vôtre, mais je vous le conseille tout de même, car je l'ai adoré! Ne serait-ce que pour l'écriture et pour les émotions qu'il m'a fait ressentir, je vous le conseille vraiment. 

Un énorme merci à Hugo Thriller Québec pour cette belle lecture! ♥

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire