samedi 14 janvier 2017

Calendar Girl: Janvier d'Audrey Carlan


Calendar Girl: Janvier
Audrey Carlan
Hugo Roman
153 pages

Mia vit seule avec son père et sa petite soeur à Las Vegas. Elle veut devenir
comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père boit et joue. Il emprunte
1 million de dollars, qu’il perd et ne peut rembourser.
Le prêteur sur gages l’expédie dans le coma. Mia doit ainsi assumer la dette
de son père sous peine que sa petite soeur et elle subissent le même sort.
Un contrat mensuel de 100.000 dollars : elle deviendra escort girl. Suivez les
aventures de Mia chaque mois, découvrez avec elle une nouvelle ville, une
nouvelle vie et un nouvel homme...



Tout d'abord, je tiens à remercier mon partenaire Hachette Canada, ainsi que Hugo New Romance Québec, pour m'avoir envoyé ce roman. Je voyais passer Calendar Girl depuis un petit moment sur Instagram et Facebook, et j'avais très envie de le découvrir moi aussi. Quand je l'ai commencé, je ne savais pas trop à quoi m'attendre, mis à part le fait de savoir que c'était l'histoire d'une jeune femme qui, pour payée les dettes de son père, devient escorte. Je trouvais non seulement le concept de devenir escorte intéressant, mais encore plus celui d'un livre par mois, pendant un an. Le format est très original, et innovant, du moins pour moi. 

Dès la première page, il est facile de voir que cette histoire ne sera pas ennuyante et qu'elle passera vite. Comme le roman fait à peine 150 pages, le récit se met très rapidement place, et nous entraîne dans une histoire qui ne nous laisse aucun moment d'ennui, et aucune longueur. Le fait que le récit déboule et aille vite est un élément assez positif, puisqu'il entraîne le lecteur précipitamment avec lui, mais il se peut aussi que ce soit un élément qui puisse être un peu négatif. Personnellement, je m'y attendais, donc je n'en ai pas été trop dérangé, mais le manque de profondeur est flagrant, et même si les personnages sont bien développés, j'ai eu de la difficulté, dans la première demie du livre, à m'attacher à eux, même s'ils me plaisaient vraiment beaucoup! Je suis vraiment tombée sous le charme de Wes, ce beau grand blond, et j'ai adoré découvrir peu à peu Mia. 

Le fait que Calendar Girl nous propose en premier volet une romance très éphémère m'a vraiment plu. Les personnages sont tout de suite attirés l'un vers l'autre, et le fait de savoir que leur attirance ne peut pas durer plus d'un mois m'a conquis: j'ai trouvé que ça mettait un peu de piquant dans ma lecture, ainsi qu'un léger attrait suspense, puisque je me demandais qu'est-ce qu'ils allaient faire, si leur affection allait vraiment se terminer, qu'est-ce qui allait se passer pour eux deux. 

Finalement, la fin me laisse ardemment désirer la suite, puisque j'ai vraiment hâte de retrouver Mia et de voir comment se passera son prochain mois, avec son prochain client, qui semble être très original. En bref, Calendar Girl: Janvier est une belle lecture, une belle romance éphémère, qui, bien qu'elle passe trop vite, est très rafraîchissante



2 commentaires:

  1. Le concept est intéressant, mais j'ai un peu de mal avec ce genre de livres, car je ne peux m'empêcher de penser que c'est seulement pour faire de l'argent. À quoi bon nous présenter des personnages sans entrer dans les détails, sans aller en profondeur. Quel est l'intérêt de rester toujours à la surface ? Enfin, j'imagine que les détails vont arriver dans les prochains tomes, mais quand même. À quoi bon faire plusieurs tomes, quand quelques uns, voire un seul, suffisent ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, le concept est très intéressant, mais au bout de l'année, il a déboursé beaucoup aux lecteurs, pour des petites romances assez simples, mais très addictives. Je comprends vraiment ton point de vue, et je suis d'accord sur certains points. J'aurais préféré que l'auteure, si elle est pour tout de même publiée un tome par mois, étoffe plus l'histoire, qu'il y ait plus de péripéties et plus de profondeur. Par contre, il est certain que les éditeurs ont pris compte du fait que le roman soit plus petit, car les prix sont plus bas que leurs parutions normales. :)

      Supprimer