mardi 10 janvier 2017

Ladies' Taste de Laura Trompette


Ladies' Taste
Laura Trompette
Hugo Roman
349 pages

Éléonore, jolie blonde élégante et mère de famille de 33 ans, est directrice artistique d’un groupe de luxe à Paris – Modus Vivendi. De nature douce, ancien peintre, elle a cependant appris à s’adapter à la jungle du monde de la mode. Crystal, 26 ans, est une grande brune incendiaire et ambitieuse qui débarque chez Modus avec l’idée secrète de développer la collection de chaussures qu’elle dessine et peaufine depuis longtemps avec son meilleur ami Lorenzo. Leur rencontre bouleverse leurs vies. La première se croit focalisée sur la progression de sa carrière, son beau et lointain mari John ainsi que le bonheur de ses jumeaux terribles ; la seconde fuit toute attache sentimentale pour privilégier un hédonisme sans étiquette sexuelle, et une relation fusionnelle avec son chat caractériel. Dès le début, une complicité se noue. Teintée d’ambiguïtés pour Crystal, auxquelles Eléonore se découvre sensible. Commence un intense jeu de séduction entre elles, dont l’issue semble incertaine. Entre le lancement du parfum Ladies’ Taste au cours d’une soirée grandiose, les mesquineries et les coups bas des personnages secondaires dans les couloirs de Modus, les deux jeunes femmes finissent par s’aimer clandestinement et… passionnément.


En règle générale, je suis une fervente du genre new adult. J'adore les romances, surtout quand elles sont compliquées. Ladies' Taste est une lecture qui s'effectue très vite, qui se laisse lire très bien, et que j'ai bien aimé, mais qui était, pour moi, trop longue, trop lourde et parfois trop plate

On y rencontre deux personnages principaux: Éléonore et Crystal. Comme dans tous les new adult que j'ai lu, ce sont deux personnages diamétralement opposés. Éléonore incarne la mère de famille, patronne ponctuelle, travailleuse acharnée tandis que Crystal incarne, quant à elle, le genre de personnage bad-boy, souvent retrouvé dans ce genre de romance: mystérieux, qui se veut sensuel et arrogant. 

J'ai bien aimé Éléonore, même si elle ne me rejoignait pas, évidemment, puisque toutes les sphères de sa vie sont opposées aux miennes. Je ne me suis pas attachée à elle, et j'ai parfois eu de la difficulté à comprendre ses points de vue, mais face à Crystal, ce n'était rien. Comment qualifier cette dernière? Dans l'excès? La folie? Je ne sais trop quoi en dire. Je ne l'ai pas détesté, mais je ne l'aimais pas non plus. Je l'ai trouvé un peu trop typée, et ses comportements m'horripilaient souvent. Avoir été à sa place, je ne me serais pas toléré moi-même, c'est pour dire... 

Outre les personnages, j'ai bien aimé découvrir une romance F/F pour la première fois, mais je suis tellement habituée aux romances M/F que j'ai eu un peu de mal au début, c'est certain. J'ai trouvé la plume intéressante, mais parfois, elle était lourde et rendait l'histoire un peu longue, comme je l'ai dit au début. Il y a avait beaucoup de descriptions, et même si j'aime bien les descriptions en temps normal, ici, c'était beaucoup trop, trop souvent et souvent elles auraient pu être raccourcies de plusieurs lignes que ça n'aurait rien changé à l'histoire, mis à part de l'alourdir un peu moins

En bref, j'ai bien aimé cette découverte, mais je ne compte pas lire la suite, puisque je ne me suis pas attachée aux personnages et qu'en terme de romance, je trouve qu'il y a mieux à lire. Je remercie tout de même, évidemment, Interforum Editis Canada, et plus précisement Martine, pour l'envoi de ce roman. N'hésitez pas à me dire en commentaire votre avis à propos de cette lecture, si vous l'avez lu!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire