jeudi 11 février 2016

Scintillement de Tracy Clark


Scintillement  (La clé de lumière T1)
Tracy Clark
AdA Éditions
449 pages

La mère de Cora Sandoval a disparu quand elle avait cinq ans, à l'époque où sa famille vivait en Irlande. Depuis, son père est devenu pire que surprotecteur et Cora commence à être irritée par les limites que celui-ci lui impose. Mais ce qui la trouble plus encore, ce sont les nuages de couleurs qu'elle voit maintenant autour des gens. De tout le monde en fait, sauf elle, qui brille plutôt d'un éclat argenté. Au moment où elle comprend le danger associé à ces étranges auras, Cora est inexplicablement attirée vers Finn, un bel étudiant irlandais participant à un programme d'échange et qui lui inspire un sentiment de sécurité. Leur attirance mutuelle est immédiate, magnétique et impulsive. Mais le père de Cora désapprouve et la mère de Finn lui ordonne de rentrer en Irlande quand elle apprend qu'il est tombé amoureux. Après une dispute avec son père, Cora s'enfuit en Irlande, pour suivre Finn et partir à la recherche de sa mère disparue. En Irlande, Cora fait la connaissance d'une autre personne à l'aura argentée et découvre la signification de ses pouvoirs et leur rôle dans un complot qui s'ourdit depuis des siècles, un complot qui pourrait changer l'humanité à jamais... et causer la perte de Cora.


Cora est une jeune fille bien ordinaire, jusqu'au jour où, après avoir contracté un virus puissant, elle se met à voir les auras des gens. Avec un père sévère et protecteur et une mère absente, elle ne sait pas vers quoi, ou qui, se tourner pour découvrir qu'est-ce qui lui arrive, et qui sont ces hommes étranges qui semblent vouloir la posséder. Elle rencontrera Finn, qui bouleversera ses convictions et sa vie, et ira le rejoindre dans son pays natal, l'Irlande, pour en apprendre plus sur ce qu'elle est vraiment, et quels dangers elle court. 

J'ai commencé ce roman avec envie, et le sujet m'intéressait énormément, car j'ai rarement lu des romans parlant des auras, et surtout de l'Irlande, de ses mythes et de ses origines. Je n'avais pas nécessairement beaucoup d'attentes, mais je crois que j'aurais pu m'attendre à quelque chose de différent.

Cette chronique sera écrite en demi-teinte, car c'est littéralement ce que j'ai ressenti en lisant ce livre: deux avis différents. La première partie du livre a été pour moi morne et laborieuse à lire, car je n'accrochais pas du tout aux personnages et je m'attendais à ce que le sujet soit plus élaboré, et moins mystérieux. J'ai été très déçue par la lenteur qu'a pris le récit pour se frayer un chemin dans l'histoire, et par les personnages peu développés et agaçants. Par contre, la deuxième partie a été beaucoup mieux, rythmée et soutenue de mystères et de péripéties.

J'ai trouvé Cora tellement égoïste que parfois, je n'en croyais pas mes yeux. Certaines décisions qu'elle a pris ou actions qu'elle a faites m'ont vraiment abasourdie. Je ne me suis pas attachée à elle, ni dans la première ni dans la deuxième partie, et je crois surtout que c'est dû à son égoïsme et à sa naïveté. Elle était très naïve, avec tout le monde, et elle en voulait aux autres pour ce trait de caractère. Enfin, c'est ainsi que je l'ai interprété. À la toute fois du récit, par contre, j'ai commencé à l'apprécier un minimum, et je l'ai trouvé courageuse, étant donné la situation dans laquelle elle se retrouvait. 

Pour ce qui est de Finn, ça a été mort. Je l'ai trouvé très plat. C'est comme si rien n'aurait pu me relier à son personnage. Je reconnais le fait qu'il était séduisant, pour Cora, mais ça n'a pas marché avec moi, et je n'ai pas su m'attacher à lui, ou réussit à lui témoigner ne serait-ce que compréhension ou une certaine affection. Je dirais même que j'ai préféré Giovanni, qu'on ne rencontre que tard dans l'histoire, pourtant, et qu'on connait à peine. 

Pour ce qui est de leur relation, je l'ai trouvé assez vide de sens, et trop rapide. Je n'aime pas beaucoup le coup de foudre au premier regard, dans les romans (même si c'est très romantique). Je trouve que c'est trop facile, et trop prévisible. J'aime quand il y a une certaine difficulté, une séduction qui conduit deux personnages à se voir ensemble. C'est aspect, trop inconcevable, m'a quelque peu désenchantée.

Pour ce qui est des mystères et de l'intrigue, j'ai trouvé qu'ils ne se formaient vraiment que dans la deuxième partie, après 300 pages. J'ai trouvé que les questions grandissaient en nombre, et que les réponses se faisaient attendre. Ça amenait du rythme à l'histoire, et ça me poussait à continuer à lire. L'intrigue était bien menée, et même si je m'attendais à un dénouement ressemblant, j'ai trouvé que la manière dont l'auteure l'a écrit était adroite et très satisfaisante. 

Par contre, je dois dire que l'histoire manquait clairement de rythme dans la première partie. J'ai trouvé ces 300 premières pages assez longues, et j'avais énormément hâte qu'un peu d'action s'amène. 

L'écriture de l'auteure est bien, je l'ai trouvé fluide, sans être simpliste. À certains endroits, j'ai retrouvé quelques touches d'humour ou de sarcasme, et ça m'a beaucoup plu! 

En bref, ce fut une bonne lecture, même si je crois qu'elle aurait pu être bien meilleure. Vue la fin qui promet une suite prenante, il est clair que j'ai envie de lire le tome suivant, et je le ferai sans doute quand j'en aurai le temps. C'est un roman qui traite de magie, de pouvoirs, de mythes et d'un peu de science, entremêlé à une quête aux réponses, à de l'amour et à de l'amitié, qui m'a été agréable à lire. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire