mercredi 6 juillet 2016

Beautés assassines: Grave Indulgence de Robin LaFevers


Beautés assassines: Grave Indulgence
Robin LaFevers
AdA Éditions
579 pages

À 17 ans, Ismae échappe à la brutalité d’un mariage arrangé et trouve refuge dans le couvent de Saint-Mortain, où les religieuses vénèrent encore les anciens dieux. Elle y apprend que le dieu de la Mort lui-même lui a accordé de dangereux talents et un destin violent. Si elle décide de rester, elle sera formée dans l’art de l’assassinat en tant que servante de la Mort. Pour revendiquer sa nouvelle vie, elle devra détruire celle des autres. La plus importante mission d’Ismae la mène tout droit à la haute cour de Bretagne, où elle découvre qu’elle est bien peu préparée non seulement aux jeux mortels des complots et des trahisons, mais aussi aux choix déchirants qu’elle doit faire. Car comment peut-elle exercer la vengeance de la Mort contre un homme qui lui a ravi son coeur ?




Je suis certaine que ce roman fera partie de mes belles découvertes de 2016, car clairement, il a été une lecture merveilleuse. Je ne m'attendais pas à grand-chose en le commençant, et je dois dire que durant tout le récit, j'ai été surprise de voir à quel point j'aimais ça. C'est une petite brique qui se lit pourtant si vite, et qui nous transporte dans un univers fascinant. 

On retrouve Ismae, une jeune fille maltraitée par son propre père, mariée de force à un homme qu'elle ne connait pas. En découvrant le véritable identité d'Ismae, son nouveau mari prendra peur et l'enfermera, avant qu'elle ne se fasse secourir pour être amenée dans un endroit quelque peu spécial: un couvent qui recueille les enfants du saint de la Mort, pour les changer en assassin. Au cours d'une mission, Ismae aurait à faire face au monde de la cour, des trahisons et de la politique en tant que servante de la Mort, ce qui la conduira à faire plus d'une découverte sur son univers et sur elle-même. 

Dès la première page, l'auteur nous immerge dans un monde nouveau: 15ème siècle. Non seulement l'époque change radicalement de ce que j'ai l'habitude de lire, mais en plus, le sujet sur lequel se base principalement l'histoire est très étonnant. Robin LaFevers nous amène dans un monde bien décrit, avec une mythologie complexe et rarement exploitée dans la littérature Young-Adult (ou ailleurs, pour ce que j'en ai vu). 

La trame de fond est différente de ce que j'ai pu lire auparavant, et tellement ennivrante! C'est un sujet rare, et pourtant vraiment intéressant! Imaginer que plusieurs Dieux existent, qu'ils possèdent tous des caractéristiques spéciales et des pouvoirs exceptionnels, et qu'un d'eux soit le dieu de la Mort, dit Saint Mortain. Et imaginez que ce dernier soit le géniteur de plusieurs demoiselles, toutes destinées à devenir des servantes de la Mort, c'est-à-dire des assassines. Intéressant, non? OUI! De plus, l'héroïne est jeune femme forte, avec un caractère bien forgé, des valeurs intéressantes, et une sensibilité qu'elle cache trop souvent. Je me suis beaucoup attachée à Ismae, cette jeune femme qui l'a eue dure, mais qui s'occupe de transformer son enfance malheureuse en une raison pour essayer de faire régner le bien. 



Non seulement le récit semble un peu mystique et inhabituel, mais en plus, une grande partie de l'histoire se déroule à la cour de la duchesse de Bretagne. L'auteure nous immerge dans un climat glacial, angoissant et corrompu avec maintes histoires de trahisons et des enjeux politiques et diplomatiques réels et très bien mis en place. 

L'histoire tourne aussi autour d'une politique compliquée, mais très bien expliquée, qui ne m'a pas dérangé pour le moins du monde. J'ai adoré me fondre dans le monde des nobles, des gens malsains et des tours plus pernicieux les uns que les autres. Les pages se tournaient à une vitesse folle, car je voulais savoir, savoir qu'est-ce qui allait advenir, qu'est-ce qu'Ismae ferait, et comment tout ça se mettrait en place. 

L'écriture était vraiment fluide, coulante et addictive. Elle invitait à toujours poursuivre et à ne jamais lâcher le roman. La seule chose qui m'a dérangé dans ce roman, c'est le manque de scène de combat avec Ismae. J'aurais aimé voir ses talents d'assassine à l'oeuvre plus souvent! 

Le roman se finit sur une note mystérieuse, qui m'a fait largement regretté de ne pas avoir déjà eu le tome 2 dans ma bibliothèque. 

En bref, ce roman est une pure perle que je suis reconnaissante d'avoir découverte! Entre une mythologie fascinante, des personnages attachants, des enjeux politiques grandioses et des mystères à en couper le souffle, cette lecture fut vraiment merveilleuse! 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire