lundi 11 juillet 2016

Chroniques Lunaires, tome 3: Cress de Marissa Meyer - COUP DE COEUR ♥


Chroniques Lunaires, tome 3: Cress
Marissa Meyer
Pocket Jeunesse
659 pages

Cinder et le capitaine Thorne se sont enfuis aux côtés de Scarlet et de Loup. 
Le groupe rebelle projette de renverser la reine Levana et son armée. 
Mais, le seul espoir de la résistance réside dans Cress, qui, emprisonnée dans un satellite depuis l’enfance avec ses écrans pour seule compagnie, est devenue un hacker imbattable. 
Malheureusement, la reine Levana a d’autres projets pour elle, et libérer la jeune fille pourrait bien leur coûter cher...



Un énorme merci à Interforum Editis Canada, pour l'envoi de ce roman, qui a été un beau coup de coeur!

Vous savez, le genre de roman qui vous marque, parce que vous l'avez aimé à la folie, ou le genre de roman qui vous rend presque folle parce que, après l'avoir terminé, vous y repensez au moins quinze fois par jour? Eh bien, ce genre de roman, pour moi, s'associe très bien à la saga des Chroniques Lunaires. À chaque tome, je redécouvre un univers fictif qui m'amène loin dans le temps, qui me fait voyager à travers ses complots, ses personnages et ses péripéties. C'est le genre de roman qui reste ancré dans votre esprit, et qui en ressort une fois de temps à autres, pour vous rappeler à quel point vous l'avez aimé. 

J'avais adoré Cinder, et j'avais adoré encore plus Scarlet. Chose que je ne croyais pas possible, mais oui, j'ai encore plus adoré Cress que les deux précédents. Je me suis incroyablement attachée à Cress, et je me suis reconnue en elle dès les premières pages. Elle porte sa solitude comme on porte un chapeau, et elle ne connaît rien de la vie extérieure à celle qu'elle a, prisonnière dans son satellite. C'est une héroïne pas vraiment héroïne, qui a beaucoup peur, qui ne sait pas comment agir, ni comment penser, qui est souvent maladroite, mais qui ne pense qu'à bien faire. Cette solitude, qui peut la rendre parfois faible, la rend souvent plus forte, comme si elle grandi et mûri avec cette dernière, et qu'elle avait réussi à la dompter. 

Je crois que je me suis reconnue en elle à cause de son tempérament solitaire. Je suis une fille très solitaire, qui n'aime pas particulièrement la présence d'autrui, et qui aime avoir son cocon de paix. Cress, elle, pour sa part, n'a pas choisi cette vie, mais elle s'y est moulée à merveilles. J'ai reconnu en elle des sentiments que j'avais souvent en moi (la peur d'être rejetée, le déni, être décontenancée), et surtout, son caractère m'a fait pensé au mien. Ce n'est pas le genre d'héroïne qui n'a pas la langue dans sa poche, qui se la joue et qui aime être téméraire. C'est plutôt le genre de jeune femme qui pense beaucoup, qui se fait mille et un scénarios dans sa tête, qui stresse beaucoup, qui rêvasse tout le temps. Habituellement, je ne m'attache pas autant aux protagonistes aussi malléables, mais cette fois-ci, j'ai eu un coup de coeur pour elle. Son côté romantique, sa façon de se rassurer en se mettant dans la peau d'un personnage, son côté petite fille apeurée... Elle me ressemblait tellement que je n'ai pas pu ne pas m'y attacher. 

Ensuite, vient les autres personnages. Ce que j'aime le plus dans cette série, outre l'action, c'est les personnages qui sont tous différents les uns des autres. On les croirait tellement réels par leurs réflexions, par leur caractère ou leur humour que ça en devient fou. Rendu à ce point, j'ai l'impression d'être tellement proche d'eux que c'est mes amis, pour vous dire haha! 

On a Cinder, cette leader incertaine, mais qui a une volonté de fer. Loup, cette arme quasi-destructive, qui est épris pour une jeune humaine. Scarlet, la femme aux cheveux de feu qui n'a pas froid au toupet. Iko, cette androïde qu'on pourrait facilement prendre pour une vraie humaine. Thorne, ce jeune homme désopilant qui aime faire battre les coeurs. Je me suis liée à eux d'une façon indescriptible. Ils sont géniaux, et je les adore tous, même si j'ai un faible énormissime pour Thorne, qui, déjà dans le deuxième tome, me volait mon coeur. C'est le genre de personnage qui détend l'atmosphère, avec ses blagues ou ses ironies, et je me suis attachée à son caractère plaisantin et farceur. 


Bon, après avoir passé mille ans à décrire à quel point j'aimais les personnages, je vais maintenant passer brièvement sur toutes les autres choses présentes dans ce roman qui m'ont fait l'aimer. 

Il y a énormément d'action, et aucune longueur, ce qui est très rare dans une brique de 659 pages. Les événements se précipitent les uns et les autres, ce qui fait que lâcher sa lecture est quasi-impossible. Ce qui se passe dans ce roman, invraisemblablement, semble assez réel (dans la mesure du possible dans un roman Sci-Fi): quand des personnages se perdent ou disparaissent, leurs amis ne les retrouve pas parfaitement en vie quelques chapitres après, tel un miracle. Ils se perdent, se cherchent, se trouvent, et se reperdent parfois. Ce n'est pas tout mignon, tout doux, et il est clair que ce n'est pas le monde gentil des Calinours. J'aime ce côté un peu brute, dans un roman Young-Adult, qui décrit quelque chose de vraisemblable, qui ne se passe pas toujours comme prévu et où on perd des personnages en cours de route, aussi triste cela soit-il. 

Comme je l'ai dit plus haut, l'action est toujours présente, et les péripéties s'enchaînent les unes après les autres. Bonne chance pour reprendre votre souffle! Même si la mission principale dans le roman reste la même qu'aux précédents (je vous donne un indice: c'est par rapport à Levana et à Cinder), ce n'est pas du tout redondant, et jamais répétitif. Les rebondissements et les surprises se suivent, et font en sorte qu'il n'y ait pas de longueurs ou que le rythme soit extrêmement addictif. 

Ce que j'adore aussi dans ce roman, c'est la vilaine de service, cette chère Levana. Ce n'est pas une petite méchante qui se métamorphose en gentille, pleines de remords. C'est une vraie de vraie méchante, psychopathe et qui n'a pas toujours les idées à la bonne place. Je trouve qu'à l'instar des héros dans un roman, les méchants aussi font un travail énorme dans une histoire. J'adore détester Levana et ses thaumaturges de service. 

En bref, j'ai eu un coup de coeur pour ce troisième tome, qui m'a complètement renversée, et dans lequel je me suis attachée encore plus à tous ces personnages que j'adore. C'est un roman qui m'a donné beaucoup d'émotions, en passant du rire à la tristesse. Je vous recommande vivement cette saga, car elle a tout: des rebondissements, des personnages géniaux, de l'action, de la tendresse et de la science-fiction à petite dose. Ce roman m'a donné des frissons, de l'appréhension, m'a fait peur, m'a figé, et surtout, surtout, m'a fait passé un moment merveilleux.  

Merci encore, Interforum Editis Canada! Ce fut une lecture merveilleuse! 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire