jeudi 4 août 2016

Dans chacun de mes mots de Tamara Ireland Stone



Dans chacun de mes mots
Tamara Ireland Stone
Hugo Roman
310 pages

Sam est une fille comme les autres. Du moins en apparence. Elle cache un secret que ses amies, passionnées de mode et de soirées pyjama, ne pourraient pas comprendre : Sam est envahie d'angoisses et de sombres pensées qu'elle n'arrive pas à contrôler. Chaque acte, chaque prise de parole est un véritable calvaire. Pas évident quand on fait partie d'un groupe où tout fashion faux-pas fait l'objet d'un raz-de-marée de critiques. Mais un jour, Sam rencontre Caroline... Enfin, elle peut rester elle-même, voire se confier sur ses séances hebdomadaires chez le psy. Très vite, Caroline fait découvrir à Sam un lieu secret caché sous le gymnase du lycée : le Club des poètes, où chacun peut monter sur l'estrade et réciter ses créations. Peu à peu, Sam se prend presque à se sentir " normale "... Mais pourquoi AJ, le mystérieux guitariste du groupe, ne semble-t-il pas accepter sa présence ? Sam devra-t-elle une fois de plus tout remettre en question ?



Un énorme merci à Interforum Editis Canada pour cette merveilleuse lecture! ♥


Quand ce roman est sorti, il ne m'intéressait pas beaucoup. Le genre de romance entre deux adolescents où la jeune fille a des problèmes et où elle est miraculeusement sauvée par l'amour de son nouveau copain me monte beaucoup trop au cerveau, ces temps-ci. Alors, je n'ai pas voulu le lire. C'est après en avoir entendu plusieurs bonnes critiques que je me suis dit que je n'avais rien à perdre, en fait, donc je l'ai pris. 

Mes préjugés ne sont pas fondés, pas du tout. Ce n'est pas une histoire d'amour niaise, qui se développe en un claquement de doigts. Le jeune homme ne rend pas la vie de la jeune fille meilleure en un clin d'oeil. Rien n'est facile, ici, et le tout est très bien développé

J'ai retrouvé une Sam aux émotions fulgurantes, prise avec un trouble d'anxiété de niveau assez élévé, qui fait d'elle une jeune femme sensible et très empathique. Elle compte tout par trois (et l'auteur a poussé ce fait jusqu'à former tous les noms de chapitre par trois mots!), elle fait des névroses, elle a de grands moments de panique. Je me suis attachée à elle plus que je ne l'aurais espéré. J'ai aussi un trouble anxieux, et je crois que je me suis vue en Sam encore plus. Ce qu'elle ressentait, ce qu'elle pensait sans le dire, comment elle agissait... je pouvais facilement le relater, et la comprendre. J'ai d'ailleurs dû m'arrêter plusieurs fois dans ma lecture pour pleurer un peu, car j'avais les émotions à fond, et que j'étais vraiment ancrée dans le récit, avec Sam. Ça ne m'a fait que l'aimer d'avantage. 

J'ai trouvé AJ tout simplement craquant, et je suis tombée sous le charme de ce musicien, poète et merveilleux ami, qui prend une place importante, mais pas du tout agaçante, au fil du roman. 

Je suis surtout tombée complètement amoureuse du Club des Poètes. C'est un groupe, un lieu, un secret que j'aimerais connaître, que j'aimerais avoir, dont j'aimerais tant faire partie. Tous ces gens différents qui ont une chose en commun: les mots. Ces amitiés imprévues qui naissent entre eux, ces échanges qu'ils font, ce secret qu'ils gardent entre eux. J'ai trouvé ça merveilleux, et je suis totalement jalouse de ne pas pouvoir connaître quelque chose comme ça. J'ai terriblement l'impression que ça manque à ma vie. 


J'ai été contente, et surprise en même temps, de voir ce sujet si bien traité dans un roman Young Adult. L'anxiété n'est pas toujours expliquée comme il se doit, et beaucoup de préjugés colle à cette maladie, qui ont été, j'ose l'espérer, détruits dans ce roman. L'auteure a vraiment su mettre l'emphase sur cette maladie, et la faire découvrir plus en profondeur à un public adolescent, ou de jeunes adultes. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé les rencontres hebdomadaires entre Sam et Sue. J'ai trouvé que ça amenait une profondeur au récit, et à cette maladie. 

Et, je crois que ce qui m'a le plus plu dans ce roman, c'est l'histoire d'amitié et de reconstruction qui prend place au fil du récit. J'ai aimé le franc-parler de Caroline, sa manière d'agir et de pousser Sam à faire la même chose: être elle-même, ne plus avoir peur du regard des autres. C'est une leçon incommensurable, qui mérite qu'on s'y attarde. Ce roman relate la naissance d'une belle et grande amitié, mais surtout, surtout, elle relate l'histoire de soi-même. Un hymne à nous-même. Un récit sur la découverte et la compréhension de ce que nous sommes, ce que nous voudrions être, et ce que nous pouvons devenir. Une leçon grandiose sur l'amour et la reconnaissance que nous devons nous porter à nous-même avant tout le reste. Du moins, c'est ainsi que je l'ai vu, entre autres manières. 

Je crois que la seule chose qui a fait que ce roman n'ait pas été un coup de coeur a été le fait que je m'attendais à cette fin que tout le monde m'avait prévénu  être époustouflante et étonnante. J'avais vu venir ce dénouement, et je l'ai trouvé bien adapté, même s'il ne m'a pas surpris autant que je l'aurais voulu. 

En bref, ce roman est une pure merveille, qui sans être un coup de coeur, m'a marqué, et me marquera sans doute pour longtemps. C'est un récit empreint d'amour, d'amitié, de découverte et d'émotions. Je le recommande vivement! 

Merci, Interforum Editis Canada





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire