mardi 20 septembre 2016

Gardiens des Cités Perdues, tome 2: Exil de Shannon Messenger


Gardiens des Cités Perdues, tome 2: Exil
Shannon Messenger
Lumen
566 pages

Depuis qu'elle a quitté sa famille humaine pour aller vivre parmi les elfes et étudier à l'académie de Foxfire, Sophie n'a pas manqué d'attirer tous les regards sur elle...et son enlèvement n'a rien arrangé ! La monde elfique, pour qui le mot "crime" était jusque-là quasi inconnu, est en émoi et la révolte gronde...
Pourtant, une découverte extraordinaire pourrait bien permettre de ramener le calme au sein des Cités Perdues. Sophie tombe en effet nez à nez avec une alicorne, une créature fabuleuse que les elfes croyaient disparue, symbole pour eux d'un nouvel espoir. Mais la jeune Télépathe, chargée de s'occuper de l'animal, va vite déchanter : déjà bien éprouvée par la reprise des cours imminente et les messages toujours plus énigmatiques du Cygne Noir, elle se retrouve contrainte de prendre un risque immense pour protéger l'un de ses proches d'une mort certaine...


J'ai commencé à ressentir un peu de cet attachement inévitable qu'on ressent envers une saga qui nous tient à coeur avant même de terminer ce deuxième tome. Je sens que cette saga est vraiment une saga bonbon pour moi. Des tomes qui se lisent vite, une histoire merveilleuse, des personnages attachants, un univers singulier et magique. Sérieusement, je sais que cette série finira dans mes préférées de 2016, c'est inévitable.

J'ai retrouvé dans ce deuxième tome un univers qui m'avait tant plu, et des personnages que je mourais d'envie de retrouver. Je me suis plongée dans cette suite le sourire aux lèvres, en sachant très bien que j'allais aimer ma lecture, et j'en suis ressortie tout aussi souriante. 

Ce tome est un tome beaucoup plus sombre que le premier, plus mature et peut-être développé un peu plus côté sentiments et attachements entre les personnages. Alors que dans le premier, on se plongeait dans un monde pétillant et chatoyant, ici, je me suis plongée dans les coins un peu plus sombres de ce monde, et j'ai adoré ça, même si c'est vrai que la facette un peu plus joyeuse m'a un peu manqué. J'en ai appris beaucoup, et j'ai énormément apprécié de découvrir un peu plus de cet univers dont je suis tombée amoureuse dans le premier tome

Alors que dans le premier tome, l'auteure posait les bases et nous faisait découvrir un nouvel univers, dans ce tome-ci, on rentre tout de suite dans cet univers, et on retrouve nos personnages préférés. Sophie est, comme à l'habitude, en plein centre du roman, et j'ai beaucoup aimé la retrouver. Je l'ai trouvé moins agaçante que dans le tome précédent, et surtout j'ai vu qu'elle s'était trouvée, enfin, une place et qu'elle y était bien. 

Et s'il y a bien un personnage que j'avais hâte de retrouver, et de connaître plus, c'est bien sûr Keefe, avec son ironie et son humour fracassantes, et j'ai été servie parce que dans Exil, il est très présent, surtout dans la deuxième moitié du roman. Je l'ai tellement aimé, mon Dieu! Il me faisait tout le temps sourire, et je me suis terriblement attachée à lui et j'espère qu'il sera autant présent dans la suite! 

Et comme dans le tome précédent, j'ai adoré retrouvé l'amitié naïve et mignonne entre Dex et Sophie, et la relation douce, mais parfois un peu difficile, que Sophie entretient avec ses nouveaux parents, alias Grady et Edaline, deux personnages qui me tiennent eux aussi à coeur. Et encore côté personnages, il y en a deux nouveaux qui m'ont tout simplement charmé: Silveny et Sandor. Silveny, dès son appararition, m'a totalement conquise parce premièrement, c'est une licorne volante (non, mais, c'est mon rêve de jeune fille!) et deuxièmement parce qu'il est impossible de ne pas s'attacher à elle! Sandor, quant à lui, est un garde du corps bourru qui ne laisse transpercer aucun sentiment à travers sa carapace, mais au fil du roman, on se rend compte que c'est un gros nounours, protecteur et qui tient vraiment à Sophie (certains moments m'ont ramolli le coeur)

Vous pouvez donc comprendre que ce roman a une panoplie de personnages magnifiques, très attachants, avec chacun sa personnalité, et c'est toujours un gros point dans un roman! 

L'histoire est, quant à elle, toujours autant passionnante, même si le début du roman peut parfois être assez lent. C'est une intrigue un peu plus profonde que dans le premier tome, et plus sombre, qui demandera à Sophie beaucoup de vouloir et de courage. Même s'il est facile de se douter de la manière dont le tout se finira, c'est toujours autant plaisant que de s'y plonger, et de se laisser porter dans cette histoire entraînante! Si vous avez peur de ne pas aimer cette série parce qu'elle est cotée jeunesse, sérieusement, foncez, vous manquez quelque chose! Les personnages sont tout, sauf immatures, et même moi qui ait de la difficulté avec la littérature plutôt jeunesse, je suis accro à Gardiens des Cités Perdues

Enfin, ce fut un second tome très bon, qui m'a énormément plu, comme le premier. J'ai tellement hâte de pouvoir me plonger dans la suite, car déjà, Sophie et ses proches me manquent, et que je ne veux qu'une chose: retrouver cet univers magique peuplé d'elfes, de mystères et de lumière! 

Un énorme merci à Interforum Editis Canada pour l'envoi de ce roman!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire