mardi 6 janvier 2015

Cruelles de Cat Clarke

Cruelles
Cat Clarke
Robert Laffont
432 pages


Alice King ne s'attend certes pas aux vacances de sa vie lorsqu'elle part avec sa classe pour un séjour dans la nature écossaise, mais elle n'est pas non plus préparée à la tournure plus que cauchemardesque que vont prendre les événements.

Alice et sa meilleure amie Cass sont coincées dans une cabane avec Polly, l'associale de service, Rae, la gothique aux terribles sautes d'humeur et Tara, la reine des pestes. Populaire, belle et cruelle, cette dernière prend un malin plaisir à humilier les autres.

Cass décide qu'il est grand temps de donner à Tara une leçon qu'elle n'est pas prête à oublier. Se met alors en marche une succession d'événements qui vont changer la vie de ces filles à tout jamais.
Une irrésistible histoire de secrets coupables et d'amitiés troubles...






Mon avis:

Je revenais des États-Unis et j'avais loué à la bibliothèque deux romans de Cat Clarke, en n'ayant pas vraiment d'attentes puisque le résumé était certes palpitant et donnait envie, mais ne ressemblait en rien à ce que j'avais habitude de lire. Mais alors, alors, alors là! La surprise que j'ai eu quand j'ai fermé la dernière page de ce roman et que je me suis dit, le coeur battant et le cerveau ramolli, que c'était un des livres les plus ouuuuuuf que j'ai lu de ma vie. 

Après avoir lu Cruelles, je suis allé voir des avis sur la blogosphère et j'en ai vus des vraiment mitigés. Bien sûr, les fautes que la maison d'édition a pu faire (comme se tromper, dans la traduction, de prénoms) a certainement enlever un peu de valeur à ce roman, mais n'en reste pas moins que ce livre a vraiment été quelque chose de gros pour moi. 

J'ai beaucoup beaucoup adoré Alice, et j'ai souvent eu des élans de compassion pour elle, surtout quand on découvre son passé et certains événements de sa vie. Je l'ai beaucoup aimé car elle essayait de tenir tête à sa meilleure amie Cass, qui était pour sa part très dure et anti-émotions - ou presque -,  et elle essayait de garder le cap et de ne pas se noyer dans ses secrets trop pénibles. Ce fut pour moi une belle héroïne, une victime et une coupable à la fois. 

J'ai moins aimé les autres personnages, pas dans le sens où ils ne me touchaient pas et où je ne les comprenais pas, mais dans le sens où, en tant que personne vis-à-vis des personnes, je ne les ai pas aimé. Polly m'a fait froid dans le dos à plus d'une reprise et je l'ai détesté de toute mon âme pour tout. Cass non plus n'a pas échappé à ma haine. 

Je ne sais pas trop quoi penser de Tara. Au début du roman, je ne pensais pas du tout avoir de pitié ou de compassion pour elle, car c'est le genre de personnes, au lycée, que je ne pourrais pas supporter, mais quand on la découvre réellement, on se rend compte qu'en fait, Tara est une personne à part entière et que malgré tout, peut-être ne méritait-elle rien de tout cela. 

Enfin, l'histoire. J'ai complètement adoré, mais vraiment. L'histoire que Cat Clarke a construit m'a vraiment époustouflé et j'ai vraiment accroché. Je n'ai pas pu lâcher ce roman une seule seconde, du moins pas avant de l'avoir terminé et même après, j'avais de la difficulté à le poser. 

Aucun passage n'est trop long ou trop court, tout est parfaitement écrit et décrit, les lieux, les personnages et les actions sont faciles à imaginer et, en fait, tout de ce roman fait que cette histoire soit une histoire vraiment très bonne, fluide et extrêmement touchante. 

Cat Clarke a le don d'avoir une écriture tellement sublime, une écriture qui vous touche en plein coeur et vous perce des trous dans le corps et l'âme. Dans tous ses romans, Clarke fait avec perfection la description psychologique et mentale de ses personnages, ce qui permet de toujours les comprendre et de bien les comprendre. Ce que j'adore par dessus-tout de cette auteure, c'est la facilité qu'elle a à nous envelopper dans son histoire, avec ses personnages, et dans le récit. 

La seule et unique chose qui pourrait m'empêcher d'avoir eu un coup de coeur pour ce livre est la fin qui m'a mis dans une rage pas possible. Plus j'approchais de la fin, plus je me disais que ça ne pouvait tout simplement pas finir ainsi. C'était impensable. Et puis finalement, impensable ou non, c'est arrivé. J'ai voulu hurler, crier et jeter le livre par la fenêtre. J'aurais tellement aimé découvrir le après, savoir ce qui se passerait, même si on peut facilement le deviner. 

En bref, ce livre fut une découverte phénoménale et une lecture sombre mais fabuleuse. Je le recommande à tous, car j'ai complètement adoré (et de tout façon, je recommande tous les livres de Cat Clarke) et qu'il fait vraiment réfléchir. 

                      _____________________________________________

Ce roman faisait partie de mon challenge young-adult/jeunesse organisé par Muni! 








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire