mardi 29 décembre 2015

Play de Kylie Scott



Play
Kylie Scott
JCLattès
280 pages


Anne a des problèmes d'argent. De gros problèmes. Mais se faire payer pour jouer la petite amie parfaite n'était pas une bonne idée. Peu importe que Mal soit canon et le batteur des célèbres Stage Dive. Et maintenant qu'elle n'est plus libre, son meilleur ami Reece, pour lequel elle a toujours eu un petit faible, lui déclare également sa flamme. Si seulement, au-delà du simple arrangement, l'attraction entre Mal et Anne n'était pas si forte…







À peine avais-je terminé ma lecture de Rock, le premier tome de la série Stage Dive, que je me lançais dans ce deuxième tome, encore ravie de ma lecture précédente. 

Dans ce tome-ci, nous retrouvons Anne, une jeune libraire qui mène une vie assez normale, mais qui, du jour au lendemain, se ramasse sans le sous. Arrive Mal (alias Malcolm Ericson, le seul et l'unique), le batteur du groupe de musique dont faisait partie le mari de Evie (que nous suivons dans le premier tome), un tombeur plein aux as, qui fait un deal peu commun avec notre protagoniste: être payée pour jouer sa petite amie. Mais la question qu'il faut se poser, c'est s'ils ne se feront pas prendre au jeu? 

Encore ici, le rythme est assez similaire à celui qu'on retrouve dans Rock, même si l'histoire n'est sensiblement pas la même. Le récit emprunte le même chemin narratif, de sorte que j'ai eu peur de voir trop de répétitions et de me lasser, mais l'histoire et les personnages sont tellement différents dans ce tome-ci (même si on retrouve les personnages du premier tome aussi) que c'est carrément impossible, selon moi, de s'y ennuyer

Bien sûr, le récit se déroule vite, si bien que parfois, il est difficile de saisir très bien les raisons et les sentiments des personnages, mais il est très facile de s'en faire une idée très claire, et de les comprendre malgré tout. 

Ici, notre personnage principal, Anne, est une jeune femme avec une tête sur les épaules, mais un passé déchirant. Ce qui est plaisant, par contre, c'est que contrairement à certains romans de New-Adult, le passé de l'héroïne n'est pas mentionné à tout bout de champs, dans le but de dédramatiser certaines réactions du personnage. Dans Play, Anne est une femme qui se tient debout face à la vie et qui, malgré ses misères, ne se laisse pas marcher dessus. Ses choix ne m'ont jamais semblé téméraires ou irréfléchis, et, bien sûr, il est difficile de s'imaginer qu'une telle situation comme présentée dans le roman puisse être réelle, mais si elle l'était vraiment et qu'elle se déroulait comme ça, je n'aurais aucune doute à la croire. Ses choix et ses décisions sont cohérents, et dénotent d'une réflexion poussée, comme seule Anne a le pouvoir d'avoir. 

Quant à Mal, je suis tombée complètement sous le charme. Je crois sincèrement qu'il a eu mon pauvre petit coeur, car sincèrement, c'est tout simplement le genre de mec qui fait craquer beaucoup de trop de femmes. Il est doté d'un humour tellement grandiose que j'ai du rire une bonne vingtaine de fois durant ma lecture, et que je relisais des passages, simplement car ils étaient drôles, grâce à Mal et ses réparties de fou comme lui seul sait en donner. Il a de forts sentiments et un caractère prononcé, et il le démontre bien au fil du roman, toujours en donnant de son malice, sa dérision et sa plaisanterie. Il a été, pour moi, parfait, du début à la fin, et je jalouse Anne de l'avoir pour elle. 



L'écriture est très fluide, pas trop riche, mais pas simpliste non plus. C'est une écriture très agréable, qui donne un ton parfaitement sarcastique et ironique, équilibré d'amour, d'amitié et d'émotions. 

Je suis sûre du fait que j'aurais eu un coup de coeur pour ce tome-ci si la fin n'était pas arrivée trop vite, coupant court à mon intérêt grandissant pour ce récit. Il aurait pu durer une centaine de pages de plus, et je ne m'en serais pas du tout plainte! 

En bref, je conseille cette série (et ce roman) à tous ceux qui aiment ce genre littéraire, ou qui veulent commencer à en lire. Je trouve qu'il y a tous les éléments parfaits dans ce roman particulièrement, et je l'ai préféré au premier, même si je l'adore lui aussi! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire