mardi 7 octobre 2014

Winterhaven T1 (Refuge) de Kristi Cook

Le Refuge
Kristi Cook
Éditions Panini
469 pages



Hantée par les visions du meurtre de son père, Violet McKenna croit devenir folle. Elle déménage à New York avec sa belle-mère, qui pense qu’ainsi, Violet réussira à retrouver une existence normale. Cependant, la jeune fille se rend rapidement compte que la sérénité à laquelle elle aspire est encore loin. En effet, les étudiants de Winterhaven, son nouveau lycée, possèdent eux aussi des facultés paranormales. Elle attire l’attention du séduisant Aidan et découvre que leur destin sont inextricablement                                                            liés, et de la plus mortelle des façons.







Ce livre faisait partie de ma PAL pour l'Hallowctober (ICI). J'ai dévoré ce roman en moins de deux jours (oui, il est addictif!) et je tiens à vous en parler! 

Dans ce roman, on retrouve Violet, une jeune fille qui a la capacité d'avoir des prémonitions. Avec sa belle-mère, elle déménage à New York et s'installe dans le pensionnat Winterhaven, qui recueille des adolescents dotés de dons, tout comme Violet. Elle tombera par la suite folle amoureuse d'Aidan, un élève brillant et mystérieux, qui cache de gros secrets. 

J'ai beaucoup aimé cette lecture, même si il y a quelques points négatifs à relever. Je me suis très vite attachée à Violet et je me suis souvent reconnue en elle et dans les réactions qu'elle pouvait avoir. Je l'ai trouvé pimpante, drôle, attachante et j'arrivais à toujours la comprendre. Je trouve que l'auteure a bien créer ce personnage et qu'elle l'a bien fisselé, car il me paraissait tellement réel. Par contre, j'ai détesté Aidan à partir du milieu de ma lecture, quand ses remarques sanglantes allaient et venaient, quand son caractère commençait à devenir trop méchant et que ses répliques me tombaient royalement sur les nerfs. À environ une soixantaine pages de la fin, j'ai commencé à autant l'aimer que je l'avais aimé au début, et ça m'a du bien de ma détacher du sentiment de haine que j'avais ressenti pour lui pendant plus de deux cents pages. 



J'ai bien aimé les amies de Violet - Cécy, Sophie, Marissa et Kate - même si parfois, je les trouvais fades. Ma préférée a été, sans aucune doute, Cécy qui était la meilleure amie de Violet. Elle était toujours là pour elle, elle n'a jamais douté un seul instant de Violet et elle la rassurait et l'encourageait quand il le fallait. À mon sens à moi, c'était une amie fantastique à laquelle je me suis beaucoup attachée et j'ai trouvé son don spécial et très génial. 

L'histoire en général était bonne, je n'ai eu aucun temps longs et j'ai dévoré ce livre d'une traite, attendant la suite de chaque page avec une impatience irréfrénable. Le style de l'écrivaine était très simple mais pas pour autant plate, non. Il était facile à lire et à comprendre et j'ai beaucoup aimé ça. Ses explications face au monde de Aidan m'ont surprises tant elles étaient claires et bien formulées. Je ne me souviens pas avoir une fois douter d'avoir mal compris ça ou ça de l'histoire parce que l'auteure n'avait pas pris assez de temps pour l'expliquer. Pas du tout. Pourtant, c'est souvent le cas dans des livres comme celui-ci, qui mélange plusieurs univers, des nouveaux univers. Mais pas dans ce roman-ci. 

Un petit bémol (un grand, en fait) est que l'action, qui ne se déroule qu'à la fin, ne dure que quelques pages alors que l'héroïne en parle près d'une vingtaine de pages. Ça m'a déçu qu'on passe seulement quelques pages sur l'action qui faisait pourtant grandir l'histoire encore et encore. Et de plus, le déroulement était tellement prévisible que ça m'a refroidi de voir, à la fin, que toutes mes idées (que j’espérais fausses, en fait) soient réellement les minuscules péripéties de la fin. J'aurais aimé avoir plusieurs idées de ce que la fin aurait pu être et finalement me tromper complètement et faire «WAOUH! Non, pas possible!!!» quand j'aurais découvert la vraie fin. Mais non, et c'est ça qui m'a beaucoup déçu. 

J'espère sincèrement que les scènes d'action seront beaucoup plus présentes et vachement plus développées dans le second tome, mais sinon, ce roman fut une lecture très agréable à faire et je le conseille à tous ceux qui aiment les romans du genre Romance-Fantastique. 

Un autre bémol: j'aurais aimé (et vraiment) découvrir plus de Patsy, la belle-mère de Violet, et partager quelques moments avec elle, car on ne la connaissait que par les coups de fil de Violet, et j'ai trouvé ça plutôt moche. Je sais que l'histoire ne tournait en aucun point autour de Patsy, mais j'aurais quand même bien apprécié de la connaître un peu plus, de même que le passé de Violet, sa mère, son père, sa grand-mère et Lupe. C'est quelque chose qui était manquant dans ce livre; la vie que menait l'héroïne, et avec qui elle la menait, avant sa venue à Winterhaven. 

Sur ce, j'ai bien hâte de découvrir ce que deviendront Violet et Aidan dans le tome 2, et j'ai très hâte de voir Violet mûrir et en découvrir plus sur elle-même et sur sa nouvelle vie, comme le promet la fin du premier tome. 


  _____________________________________________
Ce roman faisait partie de mon challenge young-adult/jeunesse organisé par Muni! 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire